• Bienvenue sur le site du TEAM ZRT #27
  • Bienvenue sur le site du TEAM ZRT #27
> <
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4

Prochain événement dans :

12h de Portimao - Championnat du monde d’endurance

Résumé du Zuff Racing Team

 

Départ

Le matériel et les motos ont été transportés par camion pour environ 2'000 kilomètres de trajet. Le staff complet ainsi que les pilotes (14 personnes au total) sont

descendus en avion le dimanche 5 juin à 6h30 du matin.

 

Arrivés sur place, nous avons pris possession de notre demeure pour la semaine ; une villa pour l’ensemble du staff à quelques kilomètres seulement du circuit.

 

 


 

Lundi

Direction le circuit ; nous passons toute la journée à décharger le camion qui contient des tonnes de matériel à mettre en place dans le box. Tout se passe bien et tout le monde est motivé.

 

Mardi

Début des essais libres non officiels (sans chrono).

Kévin s’élance pour une séance de 20 minutes afin de se familiariser avec le circuit qu’il ne connait pas du tout. Il fait déjà très chaud ; 30°C et plus ! Nous ne sommes pas habitués à ces grandes chaleurs...

Adrien part ensuite à son tour. Ayant effectué plusieurs courses dans le passé sur ce circuit, il connait bien le tracé, contrairement à Kévin. Mais malheureusement, après seulement quelques tours, Adrien chute assez « bêtement ». Il n’a pas pris le temps et s’est précipité en voulant attaquer fort, d’entrée.


Le bilan est terrible pour le team… La moto est à présent hors d’usage ! Châssis, bras oscillant, fourches, compteur, télémétrie etc ; le tout est foutu.

 

 

À partir de cet instant, je (Kévin) comprends bien que poursuivre la semaine avec une seule et unique moto serait difficile. Il suffisait d’un moindre pépin lors des qualifications pour que nous ne soyons pas qualifiés et donc que nous devions renoncer à la course… Après tous les efforts entrepris, ce n’était tout simplement pas envisageable !

 

De ce fait, je décide rapidement d’appeler mon père, John Zufferey, resté au Garage à Martigny, pour trouver une solution. Nous décidons ensemble de faire venir des pièces. John démonte donc une moto neuve pour y récupérer le châssis, le bras oscillant et les fourches.

 

Par chance, un membre du staff nous rejoignait le mercredi. Il a donc récupéré les pièces que John avait préparées et les a emmenées avec lui, en colis, dans l’avion, à moindre frais.


 

Mercredi

Le dernier membre du staff arrive et nous réceptionnons les pièces neuves.

 

Les mécanos ont travaillé d’arrache-pied et de manière exemplaire, jusqu’à très tard le soir, pour reconstruire la moto cassée. Il a en effet fallu repartir de zéro avec un cadre complètement nu. Un travail énorme a été effectué ; sans eux, nous n’aurions rien pu faire. Merci !

 

 

Le box reprend gentiment belle allure avec à nouveau 2 motos. Le sourire revient aux lèvres de chacun à ce moment-là et la motivation refait surface elle aussi.

 

Jeudi

Qualifications

 

Les 3 pilotes se qualifient à la 27ème position sur 30 au départ. Le niveau est très élevé ; seuls les teams professionnels ont fait le déplacement sur cette manche fort coûteuse en logistique.

 

Vendredi

2ème qualification ; on améliore d’une seconde pleine notre chrono. Les températures sont meilleures que la veille. Nos adversaires ont eux aussi amélioré leur temps.

Nous partirons donc 27ème sur la grille de départ.

 

 

 

 

Samedi

Jour J

 

Jour de course, la pression monte. C’est Adrien, notre pilote le plus rapide, qui prendra le départ à 9h30. Les instructions étaient claires ; ne prendre aucun risque car la course dure 12h.

Adrien effectue un très bon premier relai et gagne quelques places. Kévin prend le 2ème relai à son tour.

On grapille quelques places grâce à de nombreux abandons suite à des problèmes techniques ou des casses de moteur. Adrien dégauge dans un virage en fin de relai et préfère ne prendre aucun risque. Il rentre donc par les voies de sécurité. À ce moment-là, nous perdons un peu de temps, mais rien de grave.

Lors du relai de Kévin, à la mi-course, le support du bocal de frein cède. Kévin lève la main pour avertir le team qu’il rentre au box au prochain tour et qu’il y a un problème sur la moto. Il aura fallu 5 petites minutes aux mécaniciens pour effectuer une réparation éclair ! La moto repart aussi vite qu’elle est rentrée ! Une équipe de mécaniciens au top !

Finalement, nous terminons 18ème sur 30 équipages et 9ème de notre catégorie sur 15. Nous nous attendions à mieux pour ne rien vous cacher, mais cette chute à clairement mis un gros coup de frein à notre progression. Les pilotes se sont engagés dans la course avec la peur au ventre de casser une seconde fois. Le niveau était très élevé car sur les 60 places possibles, nous n’étions que 30…

C’était une très bonne expérience qui nous a démontré qu’il y a encore certains points à améliorer au sein du team.

Le budget de la saison a, quant à lui, pris un sacré coup ! Une première grosse chute lors des essais en Espagne et une seconde grosse chute à Portimao. Au bilan, deux motos détruites qu’il a fallu reconstruire. Ceci a bien évidemment occasionné énormément de frais.

De par ce qui précède, j’ai le regrès de vous annoncer que nous ne pourrons pas participer au 8h d’Ochersleben. Nous n’avons tout simplement pas le budget nécessaire.

À présent, nous nous concentrons au maximum sur le Bol d’Or et nous espérons sincèrement pouvoir réunir suffisamment de fonds pour y participer !

 

MERCI ENCORE à nos sponsors et partenaires qui nous font confiance !

 

Merci à nos fans/amis pour leur soutien !